Dans son petit verger

mars 13, 2013 | posté dans : Trucs & Astuces | par

Plusieurs personnes partagent le rêve d’avoir un petit verger. Effectivement, produire ses propres fruits est très gratifiant, mais il faut savoir que de se lancer dans cette aventure demande d’être bien préparé et renseigné. Essayons de démêler tout ça.

Premièrement, il faut s’assurer de planter nos arbres fruitiers dans un sol bien drainé; idéalement dans un endroit en pente et rocailleux. Il faut ensuite les espacer suffisamment et couper l’herbe à leur pied pour permettre au vent de bien assécher le feuillage après la pluie.

Lorsque l’on parle d’arbres fruitiers, on pense automatiquement aux arrosages de fongicide. Bien qu’il existe maintenant des variétés résistantes à la tavelure, quelques applications de produit à base de soufre, spécialement lors de l’éclosion du bourgeon floral et la formation de la feuille, favoriseront la production de fruits. Certains insectes peuvent également causer des dégâts. Il faut donc toujours rester attentif et appliquer un insecticide au besoin. Plusieurs centres de jardins offrent d’excellents insecticides biologiques. L’application d’une huile de dormance avant l’apparition des feuilles permettra de plus d’enrayer les larves et les parasites qui auraient pu s’introduire dans l’écorce l’année précédente.

Une taille légère tôt au printemps favorisera également l’éclosion de fleurs et par le fait même la production de fruits.

Lors du choix de fruitiers, il très important de savoir que certaines espèces nécessitent une pollinisation croisée, soit d’être à proximité d’un arbre d’une autre espèce. Certains autres sont autofertiles, ce qui veut dire qu’un seul arbre suffit et que les fleurs se pollinisent par elles-mêmes.

De tous les fruitiers, le poirier Beauté flamande est mon favori. Il est très résistant et produit de gros fruits jaunes rosés et sucrés en abondance. Une belle découverte!

Il existe une très grande gamme de pommiers. Si vous ne voulez pas d’un arbre nécessitant plusieurs arrosages contre la tavelure, je vous suggère des arbres résistants qui offrent des fruits savoureux tels que le Liberté, le Rouville ou le Redfree.

Pour ce qui est des cerisiers, vous devez choisir entre des fruits amers ou sucrés. Les petits arbres Montgomery et Evans sont très productifs et résistants. Leurs petits fruits rouges et amers donnent une excellente gelée. Si vous recherchez de gros fruits foncés et sucrés semblables à ce que l’on appelle les cerises de France, le Stella et le Bing sauront vous combler.

Les pruniers comptent également plusieurs variétés très rustiques et productives. Les classiques sont le Mont-Royal et la prune italienne qui donnent des prunes mauves à la chair jaune et sucrée. La mirabelle, une petite prune jaune, donne également d’excellents résultats ici au Québec.

À propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *